Noms et prénoms gaéliques: surgis des brumes…

Publié par le 3 Nov 2013 dans Livres parus | 0 commentaires

image couv Dia Linn 1En faisant mes recherches avant d’écrire le premier tome de Dia Linn, je me suis également plongée, avec délices, dans les noms de famille et les prénoms celtes.

Les « enfants de Gael », le peuple celte qui s’est installé en Irlande au 5ème siècle avant J.C., a donné naissance à la langue gaélique. Les Irlandais portent haut les couleurs celtes dans leurs prénoms et leurs noms de famille !

Les prénoms d’origine celte sont maintenant à la pointe de la mode, même si on se mélange souvent les pinceaux entre Irlande, Ecosse, Bretagne, Angleterre… Gaël, par exemple, un prénom qui a la cote dans nos contrées, n’est pas du tout irlandais mais breton, même s’il fait bien sûr référence au peuple de Gael.

La déferlante des Kevin et autres prénoms d’origine celte offre souvent des surprises quand on connaît leur étymologie : Muriel signifie ainsi « muir geal », « mer blanche » en gaélique. La plupart des prénoms gaéliques a une signification particulière, souvent poétique, dont le sens se perd dans les légendes et les brumes du monde celte. Les Brian, par exemple, seront heureux d’appendre que leur prénom signifie « noble », et qu’il a été porté par le Haut Roi d’Irlande Brian Ború, mort au 11ème siècle après avoir mis une belle dérouillée aux Vikings…

Mais le plus amusant, peut-être, reste les noms de famille. Chacun, exactement comme les prénoms, a sa traduction en gaélique.

Ainsi, le nom que j’ai choisi pour « mes » Irlandais, pour Eileen et son clan, est « O’Callaghan », de Ó Ceallacháin qui signifie « petit-fils de la lutte ». J’avais d’abord opté pour « O’Gallagher », mais Ó Ghallachóir, « descendant des amis des étrangers » me semblait moins… poétique. 😉 On trouve ainsi des O’Connor – de Ó Conchúir, ami des chiens – ; des Mc Guiness – de Mac Aonghusa, en référence à Aongus, le dieu de l’amour – … Il faut croire que le dieu de l’amour aimait brasser la bière ! 🙂

D’ailleurs, le O’ ou le Mac que vous trouvez devant les noms de famille celtes ne sont pas là pour le folklore ! « O’ » signifie simplement « petit-fils de », et Mac « fils de », le second étant plus souvent utilisé en Écosse car, si les Écossais parlent également en gaélique, c’est un dialecte légèrement différent et ils ne font souvent référence qu’au père. Les Irlandais, eux, conservent toutes leurs références à leurs aïeux.

Une anecdote qui, dans mon roman, a son importance: dans l’Irlande de 1845, les Anglais tentaient de convertir le maximum d’Irlandais au protestantisme. Ils avaient interdit toutes les fonctions officielles aux catholiques, ainsi que la possession de la terre, le port des armes, etc. Ils offraient ainsi des avantages non négligeables à ceux qui reniaient la foi de leur père et se convertissaient… Ils étaient rares, mais ceux qui tournaient casaque, et devenaient protestants, enlevaient automatiquement le « O' » ou le « Mac » devant leur nom de famille… Une façon de montrer au monde qu’en abandonnant leur religion, ils reniaient en même temps leurs ancêtres. Et les Irlandais n’étaient pas tendres envers ceux que l’on considérait comme des traîtres: ils finissaient la plupart du temps avec une balle dans la tête, ou au fond d’un trou de tourbe…

Ce qui est aussi amusant, c’est que les patronymes celtes ne font aucune distinction entre le noble et le gueux, la particule est complètement inexistante. Nul « de » ou autre formule indiquant l’origine noble ou roturière. Car tout Irlandais, quelque part dans son arbre généalogique, est un descendant de roi ! 🙂

Commentaires

Commentaires

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *