Agnès Boucher: une auteur à savourer…comme du chocolat

Publié par le 21 Fév 2016 dans chroniques | 1 commentaire

Tuer n'est pas jouerJe me suis rendu compte, à ma grande surprise, que je n’avais encore jamais chroniqué de romans de l’un de mes « chouchous » de l’écurie EHJ. Ah, le temps, ou plutôt son manque !

Je m’en vais réparer illico presto cette erreur, parce qu’Agnès Boucher mérite largement un détour, un article, et bien plus encore.

Pourquoi ? D’abord, parce que j’aime beaucoup l’auteur, la personne derrière les ouvrages. Et quoi qu’on en dise, ça compte ! Agnès possède un côté « droit au but » qui me plaît fort; elle ne tourne pas autour du pot, elle dit ce qu’elle pense et lorsqu’elle donne un avis, on peut être sûr(e) qu’il n’est pas motivé par un autre but que… donner son avis. Parfois, c’est un peu tranchant, et il ne faut pas craindre l’humour acerbe, mais perso je suis fan. Et puis elle est loyale, droite dans ses bottes, et ce sont des qualités hautement précieuses.

Seconde raison pour faire un détour dans le monde d’Agnès Boucher: ses romans. Elle en a « commis » 3 aux EHJ, ici : http://www.editionshj-store.com/collections/agnes-boucher

« Elle veut toute la place », « Méfiez-vous des contrefaçons » et le petit dernier, « Tuer n’est pas jouer » : un recueil de nouvelles et deux polars, qui ont en commun la plume puissante et politiquement incorrecte si semblable à son auteur.

J’avoue un faible pour le petit dernier: Tuer n’est pas jouer est un polar dont le genre est surtout prétexte à créer une atmosphère, ciseler des dialogues et brosser des personnages savoureux. Ah, les personnages d’Agnès, quel délice ! De son propre aveu, ce sont « avant tout de grands neurasthéniques et sont souvent revenus de tout »… et on adore ! Celui de Sam, le héros, est particulièrement délectable. Du privé alcoolo et cynique dont elle aurait pu faire une caricature, elle en fait un « vrai » personnage, avec ses failles et son humour, sa noirceur et ses manquements… bref, elle l’a transformé en être humain.

Que vous dire de plus pour vous donner envie de vous jeter sur ce roman ? Peut-être quelques mots, chipés dans ma propre fiche d’évaluation lorsque le manuscrit a été soumis au comité de lecture : C’est noir, drôle, fin et intelligent… un petit régal de lecture !

Comme le chocolat, quoi, mais celui-ci ne vous restera pas sur les hanches ! 🙂


Vous aimez mes livres ? Envie de bonus, de cadeaux... ?

Abonnez-vous à ma newsletter pour en savoir plus sur mes futures parutions et mon actualité.

Recevez gratuitement "Dia Linn 1" lors de la validation de votre inscription.

Commentaires

Commentaires

1 Commentaire

  1. Et moi qui essaie de maigrir depuis… que je suis née… Tu me compares à du CHO-CO-LAT… !!!! Merci pour la critique, ça donne du baume au coeur alors que je trime sur le qutrième opus et songe déjà au cinquième…. <3 <3 <3 😀

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *